fbpx

Mes blessures

Mathilde Edenne

Mathilde Edenne

Dans la vie, nous passons tous par ce que l’on appelle des hauts et des bas qui ravivent nos blessures. Les fatalistes les appellent des aléas de la vie, j’y vois des tremplins, mais après coup. 

Oui je suis humaine et en tant que telle, je traverse comme toi des moments que je juge difficile mais qui finalement me permettent d’évoluer. 

Si j’écris ces quelques mots c’est avant tout pour que tu puisses trouver dans ces quelques lignes la lumière dans l’obscurité que tu traverses actuellement. 

Là où tout commence : les blessures infectées

Il y a quelques temps, je partageais sur les réseaux une situation que je traversais et qui a ré-ouvert les vannes de mes blessures de trahison. Je me sentais trahie par mes proches mais aussi par moi même. 

J’ai passé des jours à me plaindre, à ressasser en me positionnant dans le rôle de la victime. Celui ou je voyais un enfant faire sa comédie sur le sol parce qu’il n’a pas obtenu ce qu’il voulait. Et le pire, c’est que je nourrissais cet état.

Quand j’ai pris conscience que cette situation était un nouveau tremplin, j’ai cessé de geindre et j’ai ouvert les yeux à mon environnement. En tant que controlante, je n’aime pas perdre la maîtrise des choses et c’est ce qui fait que je me relève vite des situations. Même si celle ci était particulièrement indigeste et a mis en lumière nombre de choses que je n’apprécie pas chez les autres et encore moins en moi. 

J’ai décidé, oui, j’ai choisi de sortir de ce cercle vicieux qui nourrissait ma colère, ma culpabilité et ma haine de moi même. 

Prendre des décisions, c’est déjà changer

La première chose à faire dans ce genre de situation, c’est d’accepter que tout n’est pas parfait mais surtout que je ne peux rien y faire dans l’absolu. C’est facile à dire que le papier mais en pratique ca peut se corser surtout quand on aime maîtriser. Cela dit, c’est une vague de légèreté qui te traverse quand tu le conscientises.

Quand j’ai enfin accepté cela, j’ai décidé de comprendre et faire la paix avec toutes ces parts de moi qui se sont manifestés au travers des blessures que j’ai ressenti. J’ai écouté l’obscurité qui me disait de (re)devenir le centre de mes priorités. 

Alors j’ai pris du temps rien que pour moi en chassant tout idée d’éventuel égoïsme, en m’offrant des choses que je ne m’autorisais pas jusqu’ici. Je me suis donc offert des vêtements, une séance de manucure, une journée seule avec une amie que je n’avais pas revu  depuis 7 ans. 

En m’ouvrant de nouveau à mes besoins, je me suis de nouveau ouvert aux autres. 

Sortir de la blessure pour incarner l’amour …

J’ai découvert que je n’étais pas seule et je me suis de nouveau sentie connectée à tout avec l’impression que tout se passait pour le mieux, que tout était parfait et que mon seul « job » c’était juste d’être à l’écoute de mes envies car ce sont elles véritablement qui meublent, modèlent mon présent pour ma vie future. 

J’ai repris la direction de ma joie et de l’amour qui me portent. Je connaissais bien sûr déjà tout cela, mais j’avais besoin d’une redite en quelque sorte. Rien ne vaut l’expérience pour comprendre cela. 

Alors aujourd’hui, je dis merci à ces événements, ces blessures qui même s’ils ont été douloureux, me permettent de vivre en meilleur harmonie avec moi même. 

Je pensais que c’était à l’autre de combler mes lacunes alors que toutes mes ressources et tout ce dont j’ai besoin, c’est à moi de me l’apporter. C’est pourquoi j’ai envie de te dire cette phrase :

Tu es la personne la plus importante de ta vie, ne t’oublie pas pour les autres car tu mérites le meilleur et qu’il n’y a personne d’autre que toi pour le faire. 

Si tu as besoin d’aide, n’hésite pas à faire appel à moi 🙂 pour un appel gratuit .

Le contenu t'a plu ? Tu penses qu'il peut aider ? Sens toi libre de le partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A l'affiche

Articles similaires

Sortir du Syndrome de l’imposteur

Est ce que toi aussi tu te dis Je ne suis pas assez bien  Elle, elle fait tellement mieux que moi Je n’y arriverais jamais Je ne sais pas ce que l’on me trouve ou l’on peut me trouver …  Il y en a tellement qui font ce que je fais, pourquoi, comment y arriver

Photo du livre sur le Design Humain

Comprendre les bases du Design Humain

Depuis le temps que je parle du Design Humain, il devenait évident que cet article voit le jour. L’idée ici est que tu comprennes un petit peu plus ce que c’est. Et, pour moi ce n’est pas le dernier outil à la mode. C’est celui qui m’a révélé et a révélé de nombreuses personnes à

Le bon état d’esprit pour vendre

Savez vous qu’il existe un bon état d’esprit pour mieux vendre ? Il n’y a rien de plus désagréable que d’aller dans un magasin quelconque et de tomber sur un vendeur qui veut vous vendre à tout prix un produit et tant qu’à faire celui où il touchera le plus de commission. Vous veniez pour

Croyances

Les croyances limitantes

Depuis quelques temps, nous entendons parler souvent des croyances, surtout celles qui sont limitantes. Mais finalement, même si vous comprenez le mot, je me suis demandée si vous compreniez le concept comme je le comprends ou l’entends. Qu’est ce qu’une croyance limitante  Pour moi une croyance, c’est une idée, une pensée préconçue que j’ai concernant

les pensées créatrices

Comment choisir des pensées créatrices élévatrices

Vous n’êtes pas sans savoir les profondes transformations que nous vivons. Ces transformations peuvent créer de nombreuses peurs chez chacun d’entre nous pour divers motifs dont l’un des principaux est la peur de perdre le contrôle, la maîtrise des événements, de sa vie. C’est naturel d’avoir peur du changement, parce que cela signifie que l’on

Retour haut de page