fbpx

Être dans sa vérité

Mathilde Edenne

Mathilde Edenne

Depuis quelques semaines, des petits événements ce sont produits dans ma vie me renvoyant à cela pour tout simplement devenir Moi.

Alors, je trouve tellement important que toi-même tu en prennes conscience, que je te partage mon apprentissage et les enseignements que j’en ai retiré ! 

Il y a quelques temps de cela, j’ai eu une conversation avec une mamie de 83 ans très ouverte et qui pour moi, faisait figure de référence. Un jour, au téléphone, suite à une situation qui m’était arrivée, elle me demande « Qui est ton maître et te protège ? ». Une pensée s’est vite emparée de moi, à savoir que je suis mon propre maître et que je n’ai pas besoin de ça. Je la laisse parler plus par courtoisie que pour autre chose. J’entends ses arguments, et finalement mes certitudes se fissurent. Je commence à avoir besoin, d’avoir quelqu’un pour me protéger. 

Finalement je décide d’en parler à mon entourage d’amis virtuels, mais au combien formidables, qui me rappellent ce que je savais déjà. Je suis mon propre maître. 

Le temps passe, et je cherche comment faire pour faire venir plus de clientèle pour mon entreprise. Le « hasard » met sur ma route un groupe de web marketing. Au départ, j’avais une certaine réticence, car j’avais peur de me faire avoir. L’entretien se passe et ils me mettent à l’aise au point qu’une fois de plus je perds mon pouvoir de décision. Heureusement je me suis rétractée !

Peu de temps après, je vois un texte d’une magnifique lumière (Sophie si tu te reconnais…), qui parle de sa propre expérience pour son entreprise. Les clients sont arrivés quand elle s’est tournée vers elle m’aime. Le sens de ses paroles m’est alors apparu comme une évidence. Il était donc temps que je prenne du temps avec moi m’aime ! 

Une nouvelle fois, un autre incident minime est arrivé. Par le biais d’une amie, j’ai appris le changement radical de voie d’une référence dans notre domaine, en la personne de Doreen Virtue. J’avoue que pour moi, ce qui me surprenait le plus, c’est de pouvoir changer de façon aussi radicale, mais son choix ne m’appartient pas. Donc ça ne changera pas ma façon de voir les choses (là je commence vraiment à récupérer ma propre maîtrise !). Curieuse, j’en parle un peu autour de moi. Et grâce à une autre amie (Muriel si tu te reconnais …), qui m’envoie le lien d’un audio fort intéressant sur son point de vue concernant cette situation, elle me confirme ainsi ce que je ressentais. 

Il s’agit de ma propre expérience, et j’ai demandé à mes guides pourquoi chacun avait sa vérité et pourquoi il n’existait pas une vérité unique brute, dont on pouvait aménager des nuances.

– Le ciel est bleu de ton point de vue m’ont-ils dit.

– Oui bien sûr qu’il est bleu !

– Crois-tu qu’il en soit de même pour ceux qui gravitent autour de la Terre comme vos astronautes ?

– … Ben non !

Au cours de la soirée qui a suivi, j’ai reçu d’autres idées que j’ai été obligé de transcrire dans la minute. Tu penses que j’ai changé de conversation ? Lis bien jusqu’au bout ce qui va suivre.

Si on en revient aux humains, nombreux ce sont posés la question de ce qu’il adviendrait de l’humanité quand la technologie sera à son apogée. Toi-même, tu connais des films qui traitent du sujet, Matrix (je note ce matin qu’il le diffuse ce soir…), I Robot, etc… Ces films te mettent en garde contre l’intelligence artificielle qui pourrais nous asservir, nous dominer, prendre le pouvoir sur nous. Même dans les dessins animés, on retrouve cette idée. Wall E en est le parfait exemple. Nous voyons qu’elles seraient les dérives d’une telle société. Nous rendant insidieusement dépendant de machines sans nous rendre compte que nous détenons notre pouvoir ! 

Mais quand on y réfléchit, ne sommes-nous pas déjà dépendant des conforts que notre société offre ? Dépendant des systèmes gouvernementaux existants ? Si on revient à nous, ne laissons-nous pas les autres imposés leur volonté sur nous ? Nous insuffler leurs propres peurs et croyances comme je l’ai fait avec cette mamie, et bien d’autres … Ne sommes-nous pas paralyser par notre propre égo quand on lui accorde plus d’importance qu’il ne le devrait ? 

Enfin j’attire ton attention sur tous ces films que tu pourrais également transposer à ton échelle. Dans une société complètement robotisée, où se trouve l’art ? La créativité ? Qui, à part nous, pouvons créer ces choses qui sont dans nos cœurs ? C’est ainsi que j’ai réellement pris conscience du concept « pouvoir créateur ». Tu es capable de grande chose ! Seulement il faut écouter la voix de ton cœur et non celle de l’égo, de la peur, du confort domestique. Parce que pouvoir n’est pas savoir, pouvoir, c’est agir en son âme et conscience, c’est ETRE. Nous avons le pouvoir de créer notre vie telle que nous le décidons, si nous écoutons nos propres balises intérieures, et non celles des autres, de la peur et de l’égo. 

Maintenant, tu es libre de croire en cet écrit ou pas. Il s’agit de ma vérité, soit elle vibre pour toi, soit elle ne vibre pas. Je te laisse le soin d’écouter à l’intérieur de toi. 

Le contenu t'a plu ? Tu penses qu'il peut aider ? Sens toi libre de le partager

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

A l'affiche

Articles similaires

balls, marbles, round-407081.jpg

Comment oser affirmer sa différence

« A force de vouloir rentrer dans le moule, on finit par devenir tarte » C’est dit ! Donc il est temps d’arrêter de faire comme les autres pour enfin être soi même. Facile à dire n’est ce pas mais comment fait on ? Je te dis tout dans les lignes suivantes. Du comme tout le monde

fantasy, portrait, fantasy portrait-4339034.jpg

Comment mettre de l’intuition dans l’entreprise

L’intuition dans l’entreprise c’est un vaste sujet car cela peut avoir des conséquences manifestent. Il y a un moment d’ailleurs, je lisais un livre concernant cela, et la personne disait qu’il était nécessaire d’écouter à la fois son mental et à la fois son intuition pour faire le choix le plus juste. Je ne suis

Sortir du Syndrome de l’imposteur

Est ce que toi aussi tu te dis Je ne suis pas assez bien  Elle, elle fait tellement mieux que moi Je n’y arriverais jamais Je ne sais pas ce que l’on me trouve ou l’on peut me trouver …  Il y en a tellement qui font ce que je fais, pourquoi, comment y arriver

Retour haut de page