fbpx
prendre soin de soi

Pourquoi arrêter de prendre soin des autres

Mathilde Edenne

Mathilde Edenne

Bon, c’est vrai que dit comme ça, ça va en faire jaser plus d’un.

Je ne dis pas qu’il faut cesser de s’occuper des autres, non, je vous partage simplement le fait qu’avant de s’occuper des autres, on prend soin de soi.

Combien de personnes pouvez vous vraiment aider si vous êtes à plat ? amorphe ? 0 ou éventuellement 0,5

Il y a quelques années, lors d’une séance avec la merveilleuse Emeline du bonheur en lumière , je lui ai dit ceci :

« j’aimerais que quelqu’un prenne soin de moi comme je prends soin des autres ». 

Ce à quoi elle m’a répondu, quelque chose ressemblant à « fais le » (ma mémoire me fait défaut 😉 ). Ca parait bateau pour certain mais c’était une révélation, de bon sens.

Prendre soin de soi c’est the base

Ca n’a pas été très facile au début, parce que c’est un peu comme si vous changiez votre centre de gravité. Prendre soin de moi, prendre soin de moi … mon ego dit « bah non, tu n’as pas besoin, il y a des gens qui ont plus besoin que toi ». J’ai eu du mal à le faire taire car toute une discipline judéo-chrétienne ainsi qu’une formation d’infirmière ne se balaie pas du jour au lendemain. Surtout quand le sauveur en vous vous garantie que c’est important de s’occuper des autres ! Alors tiraillée, je me suis progressivement autorisée davantage de choses.

Je ne parle pas du fait de s’acheter des choses qui est plutôt une forme de compensation, mais vraiment de faire des choses qu’on ne s’autorisent pas habituellement. Par exemple, j’ai osé prendre une formation loin de chez moi et d’y aller seule. Je m’autorisais à laisser mon « pauvre mari » tout seul. Je vous jure que je culpabilisais à mort ! Je m’inventais des histoires complètement loufoques du genre, il ne saura pas faire à manger, qu’il va s’ennuyer, que je ne peux pas l’abandonner. Oui même pour seulement deux jours d’absence. Quant à la question argent, je me flagellais de m’autoriser une telle extravagance ! Le prix de la formation, de la route, de l’hébergement !!!! C’était un enfer !!! C’est une lutte complète qui se jouait en moi ! 

Les symptômes de la lutte qui se jouait en moi

3 jours avant de partir, je commence à avoir des symptômes grippaux (nez qui coule, toux sèche et fièvre). Là, je m’arrête, regarde le ciel et lève l’index en sa direction : « Ah, non, il en est hors de question ! Je refuse d’être malade ! Je dois aller à cette formation, donc, tu te débrouilles comme tu veux, mais demain je vais mieux ! » Oui, je pestais contre l’Univers. N’empêche que Eïwa m’a entendu ! Le lendemain plus aucun symptôme !

Avec du recul, je comprends que je venais d’affirmer mon choix, ma détermination à me rendre à cette formation. Ainsi la lutte n’avait plus lieu d’être et d’ailleurs, j’étais beaucoup plus sereine. Donc mon corps physique n’avait plus besoin de me faire passer le message.

C’était une merveilleuse expérience et que le début de plusieurs autres. Ensuite il y en a eu de plus en plus, réalisé avec plus ou moins de facilité. Bien sur, au début, il y avait les « éternelles » réticences. Est ce le bon choix, en as tu vraiment besoin, etc.

Pourquoi c’est important de prendre soin de soi ?

Oui j’en avais besoin, parce que cela me faisait du bien, cela me nourrissait profondément. J’ai ainsi découvert le début de l’art de prendre soin de moi. Et avant de te donner des conseils, je vais te dire aujourd’hui pourquoi c’est important que tu le fasses aussi.

Si tu écoutes attentivement les consignes de sécurité d’un avion, il est dit que s’il y avait une dépressurisation de l’appareil, il faut d’abord se mettre le masque à oxygène avant de le faire pour les autres. Parce que, au mieux vous aidez deux personnes avant de perdre connaissance asphyxié. Dans la vie c’est pareil. Si tu prends soin des autres sans prendre soin de toi, tu perds de l’énergie, de la joie de l’amour jusqu’à ta propre rupture.

Que celles à qui s’est arrivé lève la main !

Alors qu’en réalité, toi tu veux aider les autres. Et bien, si c’est réellement ton envie, il va falloir d’abord le faire avec toi !

« Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Les clés de la libération de soi

Suite à cette expérience, j’ai continué à m’autoriser davantage de choses, des festivals, des vêtements, oui je n’osais pas parce que nos ressources ne me mettaient pas assez en sécurité à ce moment là. Je me suis aperçue que dès lors que je m’autorisais, je recevais les sommes d’argent dont j’avais besoin ou je recevais des cadeaux.

Improbable et pourtant vrai ! Pourquoi ? Parce que vous êtes alignée. Ca veut dire qui faut faire taire le juge en vous ! Et comme je vous l’annonçais hier, j’ai trois conseils à vous offrir à ce sujet !

1) Se poser les bonnes questions :

  • De quoi ai je vraiment envie en ce moment mais que je n’ose pas faire ?
  • Pourquoi c’est important pour moi et ma joie ? (je vous invite à ressentir les émotions et sensations dans votre corps)
  •  Pourquoi jusqu’ici je ne me l’autorise pas ?
  • Comment je peux prouver à mes pensées (celles de la dernière réponse) qu’elles ont tort ?

Les deux dernières questions, c’est un travail quotidien à faire, pour un même choix.

2) Comprenez que vous n’êtes pas vos doutes, vos pensées ni votre égo. Vous êtes une âme parfaite, qui mérite le meilleur. Et dans cette optique, trouvez des preuves tous les jours que vous méritez le meilleur.

3) Etre dans l’instant présent, la pleine conscience de soi

 

Savourez la route autant que la destination. Vivez les expériences qui vous mènent à votre but comme si c’était un merveilleux chemin d’apprentissages vers plus d’amour et de bienveillance pour vous même si c’est parfois inconfortable.

4) (c’est un bonus !)Passez à l’action. Parfois, pour faire taire le mental, il n’y a rien de mieux que de passer à l’action.

J’ai appliqué et j’applique encore ces conseils au quotidien. Ils me permettent de me sentir plus heureuse et épanouie et surtout ils me propulsent dans la réalisation de mes rêves. Parce que, pour les réaliser, il faut déjà faire des petits pas dans sa propre direction.

Vous ne devriez jamais être une option pour vous même ! Vous êtes au contraire la personne la plus importante de votre vie alors prenez soin de vous !

Le contenu t'a plu ? Tu penses qu'il peut aider ? Sens toi libre de le partager

Facebook
Telegram
WhatsApp
LinkedIn

Laisser un commentaire

A l'affiche

Articles similaires

Arrête de râler, c’est ton ego

As tu remarqué comme il est facile de critiquer les autres pour leur comportement, pour leur style vestimentaire, pour leur positionnement etc ? Moi même, je ne suis pas la dernière à le faire sur les réseaux sociaux notamment quand il s’agit de Design Humain et que je vois les grosses erreurs qui sont faites.

Savoir vraiment s’écouter pour mieux se diriger dans sa vie

On pense souvent à tort que l’écoute de soi consiste uniquement à prendre en compte les pensées qui nous traversent. Seulement, ce n’est qu’une partie du travail d’écoute de soi et il existe d’autres paramètres à prendre en compte. Dans cet épisode de podcast, je vais te parler d’ego et de mental qui sont souvent

Se libérer de ses chaines en pardonnant

Nous sommes nombreux a vouloir nous sentir libre mais nous pensons souvent a tort que cela est du aux circonstances extérieures alors qu’en réalité, tout vient de l’intérieur ! Aujourd’hui, je vais te parler d’une libération majeure pour te sentir encore plus libre dans ta vie : le pouvoir du pardon ! Découvre son résumé

Redevenir maître de soi même

Les événements extérieurs, les personnes, les situations, nous font sortir de notre maîtrise intérieure dès lors que nous sortons de notre paix intérieure. C’est à dire qu’à chaque fois que nous sommes en réaction, nous sortons de la maîtrise de nous même. Dans cet épisode, je te partage les clés pour être de moins en

Etre intentionnel et changer sa vie

De manière inconsciente, on émet constamment des intentions souvent en lien avec nos peurs et notre histoire passée. Pourtant, en y mettant de la conscience, tu as le pouvoir de changer ta vie dès à présent. C’est donc une nouvelle gymnastique que je te propose aujourd’hui, afin que tu puisse reprendre encore plus le pouvoir

Retour haut de page