fbpx
prendre soin de soi

Pourquoi arrêter de prendre soin des autres

Mathilde Edenne

Mathilde Edenne

Bon, c’est vrai que dit comme ça, ça va en faire jaser plus d’un.

Je ne dis pas qu’il faut cesser de s’occuper des autres, non, je vous partage simplement le fait qu’avant de s’occuper des autres, on prend soin de soi.

Combien de personnes pouvez vous vraiment aider si vous êtes à plat ? amorphe ? 0 ou éventuellement 0,5

Il y a quelques années, lors d’une séance avec la merveilleuse Emeline du bonheur en lumière , je lui ai dit ceci :

« j’aimerais que quelqu’un prenne soin de moi comme je prends soin des autres ». 

Ce à quoi elle m’a répondu, quelque chose ressemblant à « fais le » (ma mémoire me fait défaut 😉 ). Ca parait bateau pour certain mais c’était une révélation, de bon sens.

Prendre soin de soi c’est the base

Ca n’a pas été très facile au début, parce que c’est un peu comme si vous changiez votre centre de gravité. Prendre soin de moi, prendre soin de moi … mon ego dit « bah non, tu n’as pas besoin, il y a des gens qui ont plus besoin que toi ». J’ai eu du mal à le faire taire car toute une discipline judéo-chrétienne ainsi qu’une formation d’infirmière ne se balaie pas du jour au lendemain. Surtout quand le sauveur en vous vous garantie que c’est important de s’occuper des autres ! Alors tiraillée, je me suis progressivement autorisée davantage de choses.

Je ne parle pas du fait de s’acheter des choses qui est plutôt une forme de compensation, mais vraiment de faire des choses qu’on ne s’autorisent pas habituellement. Par exemple, j’ai osé prendre une formation loin de chez moi et d’y aller seule. Je m’autorisais à laisser mon « pauvre mari » tout seul. Je vous jure que je culpabilisais à mort ! Je m’inventais des histoires complètement loufoques du genre, il ne saura pas faire à manger, qu’il va s’ennuyer, que je ne peux pas l’abandonner. Oui même pour seulement deux jours d’absence. Quant à la question argent, je me flagellais de m’autoriser une telle extravagance ! Le prix de la formation, de la route, de l’hébergement !!!! C’était un enfer !!! C’est une lutte complète qui se jouait en moi ! 

Les symptômes de la lutte qui se jouait en moi

3 jours avant de partir, je commence à avoir des symptômes grippaux (nez qui coule, toux sèche et fièvre). Là, je m’arrête, regarde le ciel et lève l’index en sa direction : « Ah, non, il en est hors de question ! Je refuse d’être malade ! Je dois aller à cette formation, donc, tu te débrouilles comme tu veux, mais demain je vais mieux ! » Oui, je pestais contre l’Univers. N’empêche que Eïwa m’a entendu ! Le lendemain plus aucun symptôme !

Avec du recul, je comprends que je venais d’affirmer mon choix, ma détermination à me rendre à cette formation. Ainsi la lutte n’avait plus lieu d’être et d’ailleurs, j’étais beaucoup plus sereine. Donc mon corps physique n’avait plus besoin de me faire passer le message.

C’était une merveilleuse expérience et que le début de plusieurs autres. Ensuite il y en a eu de plus en plus, réalisé avec plus ou moins de facilité. Bien sur, au début, il y avait les « éternelles » réticences. Est ce le bon choix, en as tu vraiment besoin, etc.

Pourquoi c’est important de prendre soin de soi ?

Oui j’en avais besoin, parce que cela me faisait du bien, cela me nourrissait profondément. J’ai ainsi découvert le début de l’art de prendre soin de moi. Et avant de te donner des conseils, je vais te dire aujourd’hui pourquoi c’est important que tu le fasses aussi.

Si tu écoutes attentivement les consignes de sécurité d’un avion, il est dit que s’il y avait une dépressurisation de l’appareil, il faut d’abord se mettre le masque à oxygène avant de le faire pour les autres. Parce que, au mieux vous aidez deux personnes avant de perdre connaissance asphyxié. Dans la vie c’est pareil. Si tu prends soin des autres sans prendre soin de toi, tu perds de l’énergie, de la joie de l’amour jusqu’à ta propre rupture.

Que celles à qui s’est arrivé lève la main !

Alors qu’en réalité, toi tu veux aider les autres. Et bien, si c’est réellement ton envie, il va falloir d’abord le faire avec toi !

« Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Les clés de la libération de soi

Suite à cette expérience, j’ai continué à m’autoriser davantage de choses, des festivals, des vêtements, oui je n’osais pas parce que nos ressources ne me mettaient pas assez en sécurité à ce moment là. Je me suis aperçue que dès lors que je m’autorisais, je recevais les sommes d’argent dont j’avais besoin ou je recevais des cadeaux.

Improbable et pourtant vrai ! Pourquoi ? Parce que vous êtes alignée. Ca veut dire qui faut faire taire le juge en vous ! Et comme je vous l’annonçais hier, j’ai trois conseils à vous offrir à ce sujet !

1) Se poser les bonnes questions :

  • De quoi ai je vraiment envie en ce moment mais que je n’ose pas faire ?
  • Pourquoi c’est important pour moi et ma joie ? (je vous invite à ressentir les émotions et sensations dans votre corps)
  •  Pourquoi jusqu’ici je ne me l’autorise pas ?
  • Comment je peux prouver à mes pensées (celles de la dernière réponse) qu’elles ont tort ?

Les deux dernières questions, c’est un travail quotidien à faire, pour un même choix.

2) Comprenez que vous n’êtes pas vos doutes, vos pensées ni votre égo. Vous êtes une âme parfaite, qui mérite le meilleur. Et dans cette optique, trouvez des preuves tous les jours que vous méritez le meilleur.

3) Etre dans l’instant présent, la pleine conscience de soi

 

Savourez la route autant que la destination. Vivez les expériences qui vous mènent à votre but comme si c’était un merveilleux chemin d’apprentissages vers plus d’amour et de bienveillance pour vous même si c’est parfois inconfortable.

4) (c’est un bonus !)Passez à l’action. Parfois, pour faire taire le mental, il n’y a rien de mieux que de passer à l’action.

J’ai appliqué et j’applique encore ces conseils au quotidien. Ils me permettent de me sentir plus heureuse et épanouie et surtout ils me propulsent dans la réalisation de mes rêves. Parce que, pour les réaliser, il faut déjà faire des petits pas dans sa propre direction.

Vous ne devriez jamais être une option pour vous même ! Vous êtes au contraire la personne la plus importante de votre vie alors prenez soin de vous !

Le contenu t'a plu ? Tu penses qu'il peut aider ? Sens toi libre de le partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A l'affiche

Articles similaires

Sortir du Syndrome de l’imposteur

Est ce que toi aussi tu te dis Je ne suis pas assez bien  Elle, elle fait tellement mieux que moi Je n’y arriverais jamais Je ne sais pas ce que l’on me trouve ou l’on peut me trouver …  Il y en a tellement qui font ce que je fais, pourquoi, comment y arriver

Photo du livre sur le Design Humain

Comprendre les bases du Design Humain

Depuis le temps que je parle du Design Humain, il devenait évident que cet article voit le jour. L’idée ici est que tu comprennes un petit peu plus ce que c’est. Et, pour moi ce n’est pas le dernier outil à la mode. C’est celui qui m’a révélé et a révélé de nombreuses personnes à

Le bon état d’esprit pour vendre

Savez vous qu’il existe un bon état d’esprit pour mieux vendre ? Il n’y a rien de plus désagréable que d’aller dans un magasin quelconque et de tomber sur un vendeur qui veut vous vendre à tout prix un produit et tant qu’à faire celui où il touchera le plus de commission. Vous veniez pour

Croyances

Les croyances limitantes

Depuis quelques temps, nous entendons parler souvent des croyances, surtout celles qui sont limitantes. Mais finalement, même si vous comprenez le mot, je me suis demandée si vous compreniez le concept comme je le comprends ou l’entends. Qu’est ce qu’une croyance limitante  Pour moi une croyance, c’est une idée, une pensée préconçue que j’ai concernant

les pensées créatrices

Comment choisir des pensées créatrices élévatrices

Vous n’êtes pas sans savoir les profondes transformations que nous vivons. Ces transformations peuvent créer de nombreuses peurs chez chacun d’entre nous pour divers motifs dont l’un des principaux est la peur de perdre le contrôle, la maîtrise des événements, de sa vie. C’est naturel d’avoir peur du changement, parce que cela signifie que l’on

Retour haut de page