fbpx

Le lâcher prise

Mathilde Edenne

Mathilde Edenne

Beaucoup de personnes me demandent comment on fait pour lâcher prise. Mais, en fait, je ne fais rien à part laisser faire les choses, et les accepter.

Revenons sur une base essentielle… Qu’est-ce que le lâcher prise ? C’est le fait d’accepter les choses telles qu’elles sont. Et le pire, c’est que tu le fais déjà, plus ou moins rapidement pour des petites choses du quotidien.

Tu sais, ces clés que tu cherches partout juste avant de partir. Tu retournes tes vestes, tes sacs, et puis tous les endroits qui te viennent à l’esprit, en imaginant bien sûr, toutes sortes de scénarios (merci le mental), sans parvenir à mettre la main dessus. Au bout d’un moment, tu te dis « bon bah tant pis, je les chercherais plus tard … je vais prendre le double en attendant, sinon je vais être en retard. » C’est là que tu as lâché prise, et c’est là que tu as le plus de chance de voir réapparaître ces fameuses clés. Certaines personnes ont beaucoup de mal à abandonner la chasse au trésor, et du coup de passer à autres choses. Pourtant plus vite tu abandonnes et plus vite tu trouves. D’ailleurs maintenant qu’on en parle, j’ai retrouvé mes clés =D

Bien sûr, transposé sur des événements plus difficiles à vivre ou supporter, le concept est beaucoup plus complexe à mettre en place. En effet, il demande plus de détachement. Et, force est de constater qu’on adore rester attacher à ces choses qui nous rendent inquiets et malheureux. Chacun à sa propre manière d’appréhender ce phénomène. Pour certains, il suffit juste de ne plus y penser, pour d’autres il leur faut imaginer/envisager le pire, et sa réalisation très possible, pour lâcher complètement. Et, tout pendant que tu restes accroché à cette certitude que tu es obligé d’avoir une réponse très rapidement, que ton monde, ta vie se limite à ce que tu attends, et plus tu attendras ! Détachement je te dis !

Quand un enfant pleure, parce que tu lui as pris son jouet (au passage ce n’est pas très gentil), la meilleure façon que vous as de le calmer est de le distraire. Comment ? En lui proposant un autre jouet tout aussi fantastique. Sa fascination pour le premier va passer pour le second. Donc pour passer à autre chose, il faut te changer les idées, te distraire, occuper ton esprit par autre chose. Alors continue ta vie, fais-toi plaisir, trouve-toi une distraction qui te convient et libère toi!

Autre point, quand tu pars du principe que tout est juste, il est aussi plus facile de lâcher. L’Univers ne fait rien au hasard, et cette attente est peut-être nécessaire pour faire quelque chose d’encore plus énorme. Ou peut-être as-tu besoin d’apprendre quelque chose. C’est donc un apprentissage. Par conséquent, si tu accueilles le lâcher prise comme une étape juste de ton évolution, tu te permets de la vivre pleinement comme étant un passage. C’est-à-dire, que quoiqu’il arrive, tu seras gagnant ! Tu peux aussi prendre du recul, et te demander ce que cette « épreuve » va te permettre de faire, de comprendre, d’apprendre selon les potentiels à venir. Élargis tes champs visuels, pour voir plus grand et plus juste. Il est vrai que ce n’est pas toujours facile d’avoir ce point de vue-là. Mais c’est aussi assez rassurant, car ça n’arrive pas pour nous punir de quoique ce soit (égrégore religieux), mais bien pour nous faire grandir, évoluer. Tu n’es pas responsable du résultat de tes attentes mais de leurs conséquences.

L’inconvénient d’être dans l’attente, c’est que nous ne sommes plus du tout centré sur le ici et maintenant. Pourquoi c’est un inconvénient ? Parce que nous pouvons passer à côté d’une merveilleuse opportunité qui, si ça se trouve, est bien meilleure que celle que tu attends. Connais-tu cette histoire de deux enfants qui vont à la fête foraine avec la même somme d’argent ? L’un va dépenser dans tous les manèges qu’il voit bien décider à se faire plaisir, quand l’autre va attendre le manège le plus chouette. Seulement à la fin de la journée il est toujours avec sa somme d’argent, il est triste car il n’a pas trouvé le fameux manège, et il n’a absolument pas profité de sa journée, au contraire de son frère qui est complètement heureux. Je te laisse en tirer tes propres conclusions.

Du coup, je t’encourage vivement à lâcher sur des petites choses de tous les jours puis passer à de plus grandes quand tu te sentes plus à l’aise. D’ailleurs un groupe Facebook formidable existe déjà, c’est « Lâche la grappe ». Trouve-toi une échappatoire digne de ce nom pour occuper ton cher mental, et prenez le recul nécessaire. Souviens-toi, quoiqu’il arrive, tout est juste. Profite de maintenant sans te soucier d’après ! A très vite !

Le contenu t'a plu ? Tu penses qu'il peut aider ? Sens toi libre de le partager

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

A l'affiche

Articles similaires

balls, marbles, round-407081.jpg

Comment oser affirmer sa différence

« A force de vouloir rentrer dans le moule, on finit par devenir tarte » C’est dit ! Donc il est temps d’arrêter de faire comme les autres pour enfin être soi même. Facile à dire n’est ce pas mais comment fait on ? Je te dis tout dans les lignes suivantes. Du comme tout le monde

fantasy, portrait, fantasy portrait-4339034.jpg

Comment mettre de l’intuition dans l’entreprise

L’intuition dans l’entreprise c’est un vaste sujet car cela peut avoir des conséquences manifestent. Il y a un moment d’ailleurs, je lisais un livre concernant cela, et la personne disait qu’il était nécessaire d’écouter à la fois son mental et à la fois son intuition pour faire le choix le plus juste. Je ne suis

Sortir du Syndrome de l’imposteur

Est ce que toi aussi tu te dis Je ne suis pas assez bien  Elle, elle fait tellement mieux que moi Je n’y arriverais jamais Je ne sais pas ce que l’on me trouve ou l’on peut me trouver …  Il y en a tellement qui font ce que je fais, pourquoi, comment y arriver

Retour haut de page