fbpx
photo illustrant la vente

Le bon état d’esprit pour vendre

Mathilde Edenne

Mathilde Edenne

Savez vous qu’il existe un bon état d’esprit pour mieux vendre ?

Il n’y a rien de plus désagréable que d’aller dans un magasin quelconque et de tomber sur un vendeur qui veut vous vendre à tout prix un produit et tant qu’à faire celui où il touchera le plus de commission. Vous veniez pour acheter un téléviseur et repartez avec un home cinéma avec la vague impression de vous être fait avoir. D’ailleurs vous pensez sans doute que votre conjoint(e) va vous râler dessus. Vous vous culpabilisez peut être et au final vous détestez ce vendeur et vous même pour cet achat improbable, d’autant plus que d’après votre beau-frère, c’est vraiment une « daube » que vous avez acheté surtout pour le prix que vous avez payé. 

Cette expérience, vous l’avez probablement vécue plusieurs fois dans différents contextes. Si bien qu’aujourd’hui, vous êtes rodés et vous vous méfiez complètement des vendeurs. D’ailleurs quand vous allez faire vos achats vous dites que vous n’avez pas besoin d’aide. 

 

Le problème c’est qu’aujourd’hui, c’est vous dans le rôle du vendeur 

Vous venez d’ouvrir votre entreprise, et en cela je vous félicite ! Vous avez plus ou moins longuement réfléchi sur les raisons qui vous ont poussé à le faire, en tout cas vous avez envie d’aider. Sauf que voilà, il y a une chose à laquelle vous avez peut être pas bien réfléchi, c’est qu’il va vous falloir vendre votre offre, vos services, vos produits. Vous vous retrouvez ainsi dans la position du vendeur. Et l’image que vous en avez n’est pas très reluisante, autant se l’avouer. En plus elle ne correspond absolument pas à l’image que vous vous faites de vous même et de vos valeurs. 

J’ai une bonne nouvelle pour vous. Vous pouvez vendre à votre manière. Mieux, vous pouvez vendre en restant aligné avec vos valeurs, en étant bienveillant et éthique, et vous n’avez pas à rougir de créer de l’argent par cette intermédiaire. 

La première chose est d’observer

Attention j’ai bien dit observer et non comparer. La différence tient dans le non jugement de la position de l’observateur. Regardez les différentes publicités que les réseaux sociaux vous propose. Certaines vous toucheront tandis que d’autres passeront leur chemin sans que vous les ayez mêmes pas calculer. Et dans celles qui vous toucheront, il y en aura qui vous agaceront, qui vous feront sentir comme dans le magasin avec le même vendeur. 

Arrivez vous à faire la différence ?

L’énergie de la publicité 

La véritable différence tient en cela, l’énergie dans laquelle la publicité a été rédigé. D’ailleurs avant de continuer, savez vous avec quelle énergie vous diffusez vos publications ? 

  • Est ce que c’est en vous disant, allez je vais faire un énième post qui n’aura aucun commentaire, dans le fond à quoi bon …
  • Ou est ce que c’est en pensant aux personnes qui vont le lire et peut être avoir des déclics en les découvrant ?

Et bien les personnes qui diffusent des publicités qui vous donnent l’impression qu’ils veulent vous vendre à tout prix quelque chose, c’est simplement parce qu’ils ont besoin d’argent. Et votre inconscient perçoit ce besoin et cette énergie de manque. De la même manière que vous pouvez percevoir la joie et l’abondance dans d’autres posts. 

Dites moi en commentaire comment vous procédez avant de lire la suite, à quoi vous pensez en rédigeant vos publications et publicités ? 

Si vous êtes septique concernant l’énergie, n’avez vous jamais remarqué l’atmosphère pesante qui persiste dans une pièce ou des personnes se sont disputées. Et bien c’est de l’énergie aussi. Alors si vous êtes capable de le ressentir à ce moment là, je vous assure que cela se passe à l’identique sur un écrit. 

Alors quel est le bon état d’esprit pour vendre et donner envie à ton client d’acheter ?

Je pense que vous l’aurez deviné, il s’agit d’utiliser en vous des émotions comme la joie, l’amour, l’abondance au contraire du manque, de la culpabilité, du doute et de la peur. Si si, je vous assure que j’ai lu des choses hyper-culpabilisantes pour faire acheter à tout prix un service. Résultat j’ai un très mauvais jugement sur la personne alors que, si cela se trouve, elle a essayé de faire comme on lui a enseigné et en réalité c’est une personne avec de véritable capacité à aider son client ! 

Avant de vous donner des astuces pour ressentir ces émotions en vous, permettez moi de vous partager les conséquences de ce qui se passerait si vous utilisiez la mauvaise énergie de vente.

Les conséquences de vendre avec la mauvaise énergie

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je vais vous les énumérer et vous allez décider ce que vous en faites pour l’avenir de votre entreprise 😉 

  • Absence de vente (elle était facile celle-là)
  • Absence de prospects. En effet si vos publications ne génèrent pas de vente, elles peuvent aussi générer du trafic chaud qui vous permettront dans le moyen-long terme de faire une vente. En l’occurence ici, ce ne sera donc pas possible
  • Mauvaise impression sur les prospects froids
  • Discréditation sur vos compétences et vos offres
  • Méfiance pour l’avenir de vos publications

Alors on fait comment ?

Vous pouvez utiliser deux choses très puissantes : l’intention et la visualisation. 

Si vous ne connaissez pas le pouvoir de l’intention, je vous invite à lire le livre merveilleux du Dr Wayne W. Dyer qui s’appelle le Pouvoir de l’Intention et que vous pouvez retrouver ici ou ici si vous préférez le voir en vidéo sur Youtube. Mais pour résumer l’intention c’est ce que vous souhaitez véhiculer, recevoir etc. En l’occurrence pour un post, une publicité cela peut être simplement le fait de poser l’intention qu’ils permettent aux personnes qui en ont besoin de sentir à l’aise de te contacter. 

Et la visualisation ? C’est l’image et l’émotion que vous souhaitez ressentir si vous aviez déjà les émotions. C’est la merveilleuse Claudia Anatella qui m’a enseigné cette méthode efficace et agréable à utiliser. Pour cela, je vais vous aider à vous projeter. 

Les étapes :

Avant d’écrire votre article, votre post, votre publicité : 

  1. Posez votre intention 
  2. Quel est l’objectif que vous souhaitez transmettre dans ce contenu ?
  3. Si vous étiez convaincu(e) au travers de ce post qu’il vous amènerait 10 clients (ou plus), comment vous vous  sentiriez ? Quelles sont les émotions que vous auriez en sachant cela ? Laissez monter les émotions, l’enthousiasme
  4. Rédigez 
  5. Vérifiez que votre objectif est atteint et que votre post fait ressentir les émotions que vous souhaitez.

Qu’en est il des posts qui ne suscite pas d’intérêt ? 

S’il ne suscite pas d’intérêt cela peut être pour deux raisons qui sont similaires :

  1. Ils sont fades, trop lisses, trop généralistes
  2. Ils ne ciblent pas les besoins et désirs de vos clients potentiels. 

Cela signifie simplement que vous êtes trop globale, trop gentille et que du coup cela n’atteint pas votre cible qui ne se sent pas concernée part votre contenu. Vos  clients ont besoin d’être sûrs que vous vous adressez à eux.

La bonne nouvelle, c’est que prochainement dans un nouvel article, je vais vous donner mes conseils sur « quoi poster sur les réseaux sociaux « . 

Les pièges à éviter 

Allô, vous avez commandé le syndrome de l’imposteur et Dame perfectionniste

Stop ! Maintenant !

Comprenez maintenant que vous n’aurez jamais le post parfait et sans faute, la publication idéale, que vous ne serez jamais aussi pertinente qu’untel ou unetelle. 

Mais vous savez quoi ? Votre lecteur il s’en moque car, c’est vous qu’il a besoin de lire à ce moment précis avec les mots que vous avez employé ! 

Et, bonne nouvelle(encore une), la perfection est quelque chose vers lequel on tend mais qu’on n’atteindra JAMAIS. Aussi il suffit de faire de son mieux et de s’améliorer à chaque fois. 

Et pour reprendre mon mentor Martin Latulippe

« Il vaut mieux une action imparfaite que pas d’action du tout »

En conclusion

Oui car toutes les bonnes choses ont une fin, ce que je veux que vous reteniez pour travailler dans la bonne énergie c’est qu’il vous faut poser une intention sincère et belle et vous projeter avec déjà le succès au bout de tout cela, afin d’atteindre davantage de personnes intéressées par ce que vous proposez. 

Cela dit si vous êtes encore en difficulté suite à cette lecture, peut être auriez vous besoin d’un accompagnement ciblé pour votre problématique … Si vous voulez en parler, nous pouvons le faire ensemble en direct ici pour faire décoller votre entreprise ! 

 

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On Key

Related Posts

Le bon état d’esprit pour vendre

Savez vous qu’il existe un bon état d’esprit pour mieux vendre ? Il n’y a rien de plus désagréable que d’aller dans un magasin quelconque et de tomber sur un vendeur qui veut vous vendre à tout prix un produit et tant qu’à faire celui où il touchera le plus de commission. Vous veniez pour

Croyances

Les croyances limitantes

Depuis quelques temps, nous entendons parler souvent des croyances, surtout celles qui sont limitantes. Mais finalement, même si vous comprenez le mot, je me suis demandée si vous compreniez le concept comme je le comprends ou l’entends. Qu’est ce qu’une croyance limitante  Pour moi une croyance, c’est une idée, une pensée préconçue que j’ai concernant

les pensées créatrices

Comment choisir des pensées créatrices élévatrices

Vous n’êtes pas sans savoir les profondes transformations que nous vivons. Ces transformations peuvent créer de nombreuses peurs chez chacun d’entre nous pour divers motifs dont l’un des principaux est la peur de perdre le contrôle, la maîtrise des événements, de sa vie. C’est naturel d’avoir peur du changement, parce que cela signifie que l’on

prendre soin de soi

Pourquoi arrêter de prendre soin des autres

Bon, c’est vrai que dit comme ça, ça va en faire jaser plus d’un. Je ne dis pas qu’il faut cesser de s’occuper des autres, non, je vous partage simplement le fait qu’avant de s’occuper des autres, on prend soin de soi. Combien de personnes pouvez vous vraiment aider si vous êtes à plat ?

Retour haut de page